Blasphèmes...

Publié le 30 Août 2008

Nous ne ferons pas la publicité à ces auteurs en publiant ces sacrilèges...


Le pape s'est fortement insurgé contre une grenouille verte crucifiée (telle le Christ) tenant une choppe de bière dans son poignet droit et un oeuf dans son poignet gauche. Aucun risque d'erreur c'est du blasphème dans toute sa splendeur.


Un de nos correspondants nous signale une image tout aussi scandaleuse une mobylette crucifiée... exposée dans une église romane (pour ceux qui n'auraient pas compris le caractère blasphématoire dès la première vision).
Le tout subventionné !

Le retour de la mobylette crucifiée

« Parmi les inventions les plus utiles à la vie quotidienne de Philippe Ramette figure le crâne humain transformé en tirelire au moyen d'une fente droite découpée dans le frontal : ainsi les restes d'un défunt peuvent-ils servir. (…) Il faudrait être d'une prodigieuse insensibilité à l'absurde pour ne pas goûter ces arrangements si simples. Dans le même genre, la Mobylette crucifiée ajoute le sacrilège à l'étrangeté. » Le Monde du 14 août faisait ainsi l’apologie de Philippe Ramette, qui expose cet été au Musée d’art moderne et contemporain de Genève. La mobylette crucifiée, qui date de 1987, est considérée comme le chef-d’œuvre qui a fait connaître "l'artiste". Elle a été exposée en 2001 dans une église romane et a été achetée par le FRAC de Poitou-Charentes. Il paraît que l'évêque avait protesté, en soulignant que cette œuvre était blasphématoire non pas dans son objet et sa forme, car « la création artistique est libre »… mais à raison de la sacralité du lieu où elle était exposée… (cette deuxième info est  extraite du MONDE )


Bravo les artistes et si vous changiez de sujet de prédilection...

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Publié dans #religion

Repost 0
Commenter cet article