Publié le 20 Juillet 2011

nouvelles-images-5320.jpg

L’exposition «affinités électives ? 1911, l’Alsace-Lorraine et l’Empire allemand.

L’ Exposition au titre mystérieux pas assez «vendeur» des archives départementales s’est tenue dans le somptueux cadre du palais impérial 73 mètres de façade et son dôme impressionnant, pardon du palais du Rhin, à Strasbourg du 16 mai au 30 juin, en face de l’ancien parlement alsacien (qui historiquement aurait été plus adapté). Mais nous étions au siège de l’exécutif impérial de cette époque. Car chaque Etat de l’Empire se devait, selon le décret impérial du 7 avril 1880, d’avoir un place digne de son rang de terre impériale, la place impériale devait être le centre de la «Neustadt» nouvelle ville. La place impériale, donc actuelle place de la République est le centre politique de la ville à cette époque.

 

nouvelles-images-5314.JPG

 

 

Les nombreux visiteurs (?) ont ainsi eu l’occasion de voir en quelques panneaux, défiler toute l’histoire de l’Alsace sa dotation d’une constitution avec une reconnaissance de son particularisme en tant que «terre d’empire d’Alsace-Lorraine» gérée par un Landtag désigné au suffrage universel. Une manière d’illustrer notre numéro 155  qui évoquait cet heureux anniversaire.  Car depuis 1870 l’Alsace-Lorraine sont devenues allemande et le 9 juin elles sont «réunies» à l’Empire allemand par la «loi d’Union» et sont proclamées «Terre d’Empire» (Reichsland) (brochure). L’Empire compte en 1910, 65 millions d’habitants, l’Alsace est le 6ème land le plus peuplé avec 1,8 million d’habitants, l’Alsace n’a pas le statut au moment de son annexion de land mais de «Terre d’empire». Ce qui vaut les moqueries de caricaturiste, notamment H. Zislin de Mulhouse : «ne sommes nous pas assez grandes pour jouer avec eux ?» interroge-t-il.

L’exposition signale les avancées pour le respect des minorités, le traitement des questions religieuses, la décentralisation, la subsidiarité, les questions sociales (assurances sociales : en 1883 maladie, accidents du travail, en 1885, les associations en 1908....) et aussi la trop courte (mais riche) expérience qu’elle a donné à l’Alsace rattrapée par l’histoire et les conflits mondiaux. Oubliée par Wilson qui ne veut plus de l’Alsace qui a perturbé la paix pendant près de 50 ans. (discours du 8 janvier 1918, en 14 points, les Allemands réclament un plébiscite pour l’Alsace, cela ne sera pas accordé, l’accueil enthousiaste réservé à Poincaré a suffit, aussitôt  il déclare le «plébiscite est fait !» Le traité de Versailles entérinera le retour aux frontières du 17 juillet 1870.
nouvelles-images-5374.jpg
Mais aussi le foisonnement économique (construction de nombreux édifices religieux, politiques, d’enseignement ; développement de l’électricité «la reine de la nuit»  53 entreprises du Haut-Rhin et les usines textiles de la vallée de Bruche y ont recours en 1913, du pétrole trouvé autour de Pechelbronn, de la potasse, de l’industrie sous diverses formes, chocolaterie Schaal est fondée en 1871, la première sucrerie à Erstein en 1898, De Dietrich à Obernai (cuves pour laiteries, appareils de chauffage et socs de charrue) les premières conserveries, la chaussure... tandis que les marchés français sont perdus ), foisonnement culturel (avec l’essor du théâtre, de la littérature dialectale, les oeuvres d’Erckmann-Chatrian ou de Gustave Stoskopf dont on a pu voir la pièce «D’r Herr Maire» transposée au cinéma lors de l’exposition, premier film en alsacien.

 

 

 

 

 

 

L’exposition se replaçant dans le contexte historique nous montre les grands moments de l’histoire locale :
la publication de la constitution pour l’Alsace
la venue du couple impérial en Alsace
l’inauguration de la statue de cavalier équestre de Guillaume 1er (En 1888 c’est l’année des trois empereurs, le 15 juin 1888 moins d’un an après la succession Frédéric III meurt).
l’inauguration du Haut Koenisgbourg par Guillaume II, en mai 1908 pour célébrer sa restauration,  (cédé par la ville de Sélestat en 1899, l’empereur a souhaité sa reconstruction et sa rénovation telle qu’à la fin du XVème siècle)
 la première rentrée solennelle des députés du Landtag d’Alsace-Lorraine, le 6 décembre 1911

 

nouvelles-images 5417

 

 

 

 

Mais aussi les moments de tension : l’affaire de Saverne (à laquelle nous consacrerons un article dans un prochain numéro), puis
la rédaction du cahier de doléances du Conseil national (conversion au français après 1918 du Landtag), alors que l’assemblée locale avait adopté le drapeau, le Reichtag (parlement central) refuse le drapeau alsacien qui n’en restera pas moins un signe pour les autonomistes et en usage en Alsace
Ce qui rend cette exposition d’utilité culturelle alsacienne ce sont ces multiples visages
méconnus d’une histoire récente oubliée.

 

 

nouvelles-images-5400.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Publié dans #alsace histoire

Repost 0

Publié le 4 Juillet 2011

Postée ce matin (5 juillet) vous ne devriez pas tarder à la recevoir pour tous les amis abonnés postaux...

 

 

Au sommaire :

 

De larges dossiers dans ce numéro :

 

l'annulation des mariages pour les catholiques... un long article qui explique la procédure bien loin de Henri VIII et son union sulfureuses avec Anne Boleyn.... Un livre récent l'ABC des annulations de mariage nous en donne l'occasion.

 

 

le procès du Complot de Colmar de mai 1928  nous revenons sur l'histoire de ce prétendu complot contre la République française dont furent accusés des Alsaciens

 

La constiution alsacienne de 1910 (suite de l'article du numéro 155)

 

Robert Wagner : le bourreau de l'Alsace,  le gauleiter d'Alsace durant l'annexion de l'Alsace-Lorraine à l'époque nazie.

 

La visite de Benoît XVI aux JMJ à Madrid et à Freiburg en septembre prochain.

 

Le livre qui décoiffe, le livre de Frigide Barjot sur sa conversion ou son coming out catholique C.O.C.

 

2012, on revient abondamment sur le rapport de la commision MIVILUDES sur les dérives sectaires liées à 2012 et aux sectes para-médicales qui touchent les malades les plus fragiles notamment ceux atteint du cancer....

 

parmi d'autres thèmes....

 

 

Pour obtenir un numéro, envoyer votre adresse (postale)  par courriel à

redaction@petite-lanterne.com

 

nous vous ferons un plaisir de vous envoyer -dans la limite du tirage disponible- un exemplaire.

  cover156.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Repost 0

Publié le 4 Juillet 2011

04190002.jpg

 

Le 2 juillet 2011, juste après 8h30 du matin comme soleil montait au-dessus de la colline des apparitions, Mirjana visionnaire que Soldo a éprouvé son apparition mensuelle habituelle.

Notons que cette apparition a eu lieu le 2 juillet, fête du coeur immaculé de Marie. (Samedi dernier) ce qui peut expliquer cet ajout mystérieux.

 

 

 "Chers enfants ; aujourd'hui je vous appelle à une étape difficile et douloureuse pour votre unité avec mon fils. Je vous appelle pour terminer l'admission et la confession des péchés, à la purification.

Un coeur impur ne peut pas être dans mon fils et avec mon fils. Un coeur impur ne peut pas donner le fruit de l'amour et de l'unité. Un coeur impur ne peut pas faire correctement et justement les choses ; ce n'est pas un exemple de la beauté de l'amour de Dieu à ceux qui l'entourent et à ceux qui ne sont pas venus pour savoir cet amour.

Vous, mes enfants, vous réunissez autour de moi complètement de l'enthousiasme, des désirs et des espérances, et j'implore le bon Père à , par le Saint-Esprit, et mon fils - à mettre la foi, dans vos coeurs épurés.   Mes enfants, m'obéissent, et sont avec moi."

 


Pendant que notre Madame partait, vers sa gauche elle a affiché l'obscurité, et vers sa droite elle a affiché une croix dans la lumière d'or.  Mirjana interprète ceci comme une manière de montrer (afficher)  la différence entre un coeur propre et malpropre. Avant que l'apparition ne se soit terminé, notre Madame a béni tous les objets religieux et a prié pour les prêtres.

 


 

 Sens de la fête du coeur immaculé de Marie :

 

 


L'Evangile révèle le Coeur de Marie parce qu'il montre comment Marie a cherché et suivi Jésus : la pureté du coeur, c'est de suivre Jésus !


Marie quii a repassé tous les évènements et ses paroles dans son coeur,   n'a pas compris immédiatement. Mais elle avait son  coeur grand  ouvert,  un coeur de "servante du Seigneur" en paroles et en actes. Mais un coeur humble, docile...

Cette dévotion repose sur la théologie mariale de saint Bernard, mais aussi les révélations privées à sainte Gertrude et à sainte Mechtilde puis sur les visions de sainte Marguerite-Marie Alacoque (de Paray-le-Monial) au XVIIe siècle, et fut lancée par saint Jean Eudes à Autun en 1648.

Les Augustins obtinrent cette fête du Saint-Siège pour leur ordre en 1807 (alors prévue le dimanche de l’octave de l’Assomption).
En 1855, la congrégation des rites approuva la célébration d’une messe à cette occasion. En 1880, Léon XIII l’étendit au diocèse de Rome.

Après le concile Vatican II, parmi les 46 messes votives, dans la messe votive 28, «Le Cœur Immaculé de Marie», la préface eucharistique s'adresse à Dieu le Père en lui rendant gloire car :

"Tu as donné à la Vierge Marie un cœur sage et docile pour qu'elle accomplisse parfaitement ta volonté ;
un cœur nouveau et doux, où tu pourrais graver la loi de l'Alliance nouvelle ;
un cœur simple et pur, pour qu'elle puisse concevoir ton Fils en sa virginité et te voir à jamais ;
un cœur ferme et vigilant pour supporter sans faiblir l'épée de douleur et attendre avec foi la résurrection de ton Fils."


+ La dévotion au Coeur Immaculé de Marie

En 1917 Marie dit aux petits voyants de Fatima (Portugal 1917) : "Vous avez vu l'enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs. Afin de les sauver, Dieu veut établir la dévotion à mon Cœur Immaculé. Si vous faites ce que je vous dis, beaucoup d'âmes seront sauvées et vous aurez la paix...".
Elle dit aussi : A la fin mon Coeur Immaculé triomphera !" (13 juillet 1917)

LA DEVOTION DES SAMEDIS:

"...tous ceux qui, pendant 5 mois le premier samedi, se confesseront, recevront la Sainte Communion, réciteront le chapelet et me tiendront compagnie pendant 15 minutes en méditant sur les 15 mystères du Rosaire, en esprit de réparation, je promets de les assister à l’heure de la mort avec toutes les grâces nécessaires pour le salut de leur âme. "

Cette dévotion n'est pas tombée en désuétude et en mesure la force,  car soeur  Lucie (apparition de Fatima au Portugal)  écrit : " Les Saints Cœurs de Jésus et de Marie aiment et désirent ce culte, parce qu’Ils s’en servent pour attirer les âmes à eux, et c’est là tous leurs désirs : sauver les âmes, beaucoup d’âmes, toutes les âmes. "

Soeur Lucie nous interpèle et nous demande, mais quelles offenses sont faites  au coeur de Jésus (Sacré-Coeur, 1er vendredi de juillet et premier vendredi de chaque mois) et le coeur de Marie :

- "Ma fille, le motif est simple. Il y a cinq espèces d'offenses et de blasphèmes proférés contre le Cœur Immaculé de Marie :
• Les blasphèmes contre l'Immaculée-Conception
• Les blasphèmes contre sa Virginité
• Les blasphèmes contre sa maternité divine, en refusant en même temps de la reconnaître comme Mère des hommes
• Les blasphèmes de ceux qui cherchent publiquement à mettre dans le coeur des enfants l'indifférence ou le mépris, ou même la haine à l'égard de cette Mère Immaculée
• Les offenses de ceux qui l'outragent directement dans ses saintes images.
Voilà, ma fille, le motif pour lequel le Coeur Immaculé de Marie m'a inspiré de demander cette petite réparation."

 

(voir aussi le site : http://www.mariereine.com/affiche.php3?ID=839&categorie=3)

 

Entendre maintenant la Vierge de Medjugorje reprendre ces offenses et ce coeur immaculé n'est donc pas anodin, il est dans le prolongement de sa volonté de vouloir purifier les pèlerins venant en ce lieu et au monde. De plus Mirjana reçoit plus particulièrement des messages et des prières destinés aux non-croyants et devant faciliter par la prière leur conversion.

 

si vous voulez en savoir plus sur le sacré-coeur c'est ici : link

Voir les commentaires

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Publié dans #religion

Repost 0