Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le numéro**** 200 ****** de la petite lanterne est paru !

Voilà, c'est fait, le numéro 200 est paru, il sera posté demain (4 février 2021).

* Avec un dossier spécial sur la lanterne elle-même, comment elle se fait, son histoire rapide...

(extrait) :

200 numéros, 20 couvertures
200 ! 2021 !
En 2009, hier donc, la petite lanterne célébrait ses 20 ans !
Cela avait été l’occasion de se replonger dans les anciens numéros poussiéreux stockés dans des boites d’archives plus ou moins résistantes au temps et à la poussière… Cette fois la descente aux archives a été plus virtuelle, dans les disques durs externes de copie des numéros passés.
Qu’importe le support pourvu qu’on ait l’ivresse  des thèmes parcourus !
Et là, on peut dire que l’on n’est pas déçu…. Que de sujets abordés, (....) ce sont ces thèmes là que j’ai choisi de manière discrétionnaire pour les mettre en une, avec d’anciennes couvertures historiques…

mais aussi :

* un dossier historique sur les dix jours qui n'ont jamais existé....   et qui ne sont pas les mêmes selon les pays. "

Ces jours qui n’ont pas existé…
(extrait) On pourrait croire un titre de roman, on aurait opté pour les jours perdus, les jours oubliés… à une question de jeu télévisé, l’attention grandit… C’est un peu paradoxal de vouloir parler de jours qui n'ont pas existé. Car ils font fait couler beaucoup d’encre. Ils sont différents pour chaque pays, voire chaque région …
Où sont passés ces dix jours qui se sont évanouis dans la spirale du temps.  Les Anglais ont réclamé le retour ? « I want my days back ! » comme plus tard Miss Margaret Thatcher ! A-t-on remboursé le prorata des loyers ? Les employés payés à la journée ont eu moins de gage ce mois-là. Fut-ce source à procès ? Que dire des dictons sont-ils encore fiables ?
Revenons en à l’histoire. Une histoire de calendrier qui n’est pas anodine car elle décale toujours le calendrier religieux d’Orient et d’Occident, les fêtes de noël et de Pâques par exemple qui ne sont pas célébrées concomitamment.  La source de cette difficulté est le calendrier julien et une rotation terrestre mal estimée.
Ensuite un début de mondialisation et le début de la perte d’autorité de l’Eglise romaine sur l’ensemble du monde connu. On fait appelle au pape pour imposer la décision et certains pays, réformés ou gallicans voient d’un mauvais oeil l’incursion de l’autorité papale dans le temporel. Mais il y va de la durée des années. On peut aussi s’interroger avec ces dix jours manquants si l’on respecte toujours le jour du seigneur le bon jour et si le shabbat est bien respecté le bon jour. Avec dix jours de moins c’est impossible. L’imposition du calendrier révolutionnaire ‘dit républicain’(24/11/1793- 1/01/ 1806) et ses décades (semaine de 10 jours et non 10 ans comme on le dit souvent dans le langage populaire) avait déjà causé quelques difficultés, mais le reste de l’Europe avait conservé le « bon » calendrier. Ici c’est bien différent, nous nous situons bien en amont."
(la suite dans le numéro 200)

* un article sur les alliances : la bague au doigt. Avec les variantes selon les pays, homme/femme ou les deux, est-ce la marque de l'union depuis toujours ? Et les religieux  ?

(extrait )" Une alliance pour la vie….
mais portée à droite ou à gauche ?

A l'époque actuelle, l’alliance que vont porter les époux est le symbole du lien sans fin de leur union ou de l’éternité.
Le prêtre les bénit lors de la cérémonie par la formule suivante : « Seigneur, notre Dieu, toi qui as fait Alliance avec nous par Jésus Christ, bénis maintenant ces alliances et donne à ceux qui les porteront à leur doigt de se garder toujours une parfaite fidélité. ».
Le même symbole se retrouve dans l’ordination épiscopale, le nouvel évêque reçoit un anneau en symbole du lien qu’il contracte avec son Église ; il est pour elle le signe sacramentel plénier de la présence du Christ, son Époux. En lui passant l’anneau, on lui dit : « Recevez cet anneau, symbole de fidélité ; en gardant une foi sans tache soyez parfaitement fidèle à l’Église qui est l’Épouse de Dieu. »

On va retrouver une symbolique identique pour les abbés, selon la Règle de saint Benoît, qui « tiennent la place du Christ dans leur monastère» (chap. 2)." (la suite dans le numéro 200)

* un dossier spécial sur les apparitions de Garabandal, après la sortie du DVD l'an passé, c'est la première fois que la petite lanterne traite de ces drôles d'apparitions, avec marches extatiques, du 18 juin 1961. Année anniversaire donc.

(extrait)  : "

Garabandal : Tout l’intérêt pour ce Lieu, ravivé par
un film et des suppléments  ?
(1h35, français, SAJE, 20 euros)
Ce film réalisé par deux prêtres avec l’aide du Ciel par des bénévoles dans un climat de prière et l’appui quotidien de la messe, dans ce petit village, et très peu de moyens mais des « aides techniques » du Ciel comme en témoignent les deux prêtres réalisateurs amateurs et improvisés.
Le film ne souffre pourtant absolument pas de cet amateurisme affiché dans le making- off, il est soigné, clair, avec de magnifiques couleurs, il n’est ni à charge, ni à décharge, il nous transporte dans ces années 60 où le village montagnard catholique un peu délaissé du nord de l’Espagne, San Sebastian de Garabandal, situé à 697 mètres d’altitude,  qui a vu se dérouler ces événements communications, marches extatiques, réponses aux questions des voyants, chapelets et crucifix rendus aux personnes en pleine extase, communion par l’ange…. devenus autant de faits « historiques » pour le moins « inexpliqués". Garabandal est tout à la fois proche par la date et éloigné par les mentalités qui étaient plus traditionnelles avant mai 1968 surtout dans la campagne montagnarde espagnole. Garabandal c’est aussi l'époque des premiers outils techniques grands publics,  ce sont les premiers films, les enregistrements sonores pendant les apparitions. Fatima avait déjà connu des photos de la danse du soleil.

L’apparition de l’archange St Michel précède celui de la Vierge Marie. Ces drôles de phénomènes de course dans les rues, la tête vers le ciel (marches extatiques), l’identification des prêtres dans la foule et de la communion reçue du Ciel ont marqué les esprits. Ce sont autant de phénomènes retracés dans le film parmi d’autres non évoqués dans le film. Comme le souligne aleteia ;  « le film rapporte précisément et fidèlement les faits » devient un « film extraordinaire » confirme famille chrétienne. Le néophyte et celui qui a la connaissance des phénomènes seront embarqués également dans le film. (Scénariste José Lui Saavedra, réalisateur Brian Alexandre Jalson qui a rédigé une thèse sur les phénomènes de ce village espagnol.)

Ces phénomènes de juin 1961 débutent  au sein d'un groupe de filles  Quatre pré-adolescentes, María Dolores Mazón (dite Mari-Loli), María Conceptón González (dite Conchita), Jacinta González et María Cruz Gonzalez (dite Mari Cruzcourant)  et chapardant quelques pommes. Elles ont quelques remords  lorsqu’une d’elle tout d’abord voit un ange, nous sommes le 18 juin 1961, 8 apparitions en 12 jours de l’archange Saint Michel qui annonce la venue de Marie le lendemain. Marie se présente le 2 juillet 1961 et  se prolongeront jusqu’au 13 novembre 1965 soit près de 2000 fois.  (suite dans le numéro 200)

* une année pour saint Joseph

* Ivres de Livres,

* les informations sur Medjugorje.

* Une page d'humour et la rubrique habituelle, "le puits aux pensées".

Vous pouvez demander à en savoir plus sur la petite lanterne, bulletin de recherches de l'association, éditée par des bénévoles, en demandant un numéro à redaction@petite-lanterne.com, indiquez votre adresse postale pour l'envoi.

Le numéro**** 200 ****** de la petite lanterne est paru !
Les alliances, plus qu'un symbole !

Les alliances, plus qu'un symbole !

Garabandal, 1961-2021, plus qu'un film, une pédagogie du ciel.

Garabandal, 1961-2021, plus qu'un film, une pédagogie du ciel.

Ces dix jours perdus qui perturbent tous les dictons et fausse notre semaine, notre calendrier....

Ces dix jours perdus qui perturbent tous les dictons et fausse notre semaine, notre calendrier....

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article