Publié le 17 Octobre 2014

 

Monsieur le premier ministre vient d' affirmer "qu'il n'y avait pas de peuple Alsacien".

 

 

Lorsque nous bouclions le dernier numéro (171) l’Alsace historique était reliée à la Lorraine dont elle n’a jamais été totalement unie (quelle Lorraine d’ailleurs ?). Posant plus de questions qu’apporter de réponses, qu’en est-il du Concordat pour des départements qui n’existeraient plus, du droit local, de la sécurité sociale locale, des jours fériés locaux, de droit foncier de la chasse... et d’autres choses. Un numéro plus tard, la grande région à force de découpage regrouperait aussi la Champagne-Ardennes... pourquoi pas le Nord-Pas-de-Calais... ! Quitte à réunir des régions qui n’ont aucune histoire en commun et pourquoi pas relier l’Alsace à la mer !  Elles font penser aux découpages, de FR3 de mon enfance : «Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes»... nous voilà renvoyé 35 ans en arrière !
Nos régions historiques, avec lesquelles l’Alsace travaille et conclut des pactes transnationaux, ce sont les trois frontières, le Bade-Wurtenberg et la région de Bâle. L’Eurodistrict (pour mémoire, Freiburg- Centre et Sud Alsace) fonctionne déjà et n’a pas besoin ni des autorités parisiennes, ni de celles de Berlin pour regrouper les objectifs des populations et des entreprises, elle a d’ailleurs une identité propre.
Tout le reste n’est qu’une pure construction d’un esprit parisien bien éloigné des réalités du terrain. Ménagez vos réflexions, voici l’Europe existante qui ne demande pas à être inventée car elle fonctionne déjà !
Les plus optimistes disent que l’Alsace en a vu d’autres dans sa longue histoire et que toutes les autorités, démocratiques ou non, n’ont jamais eu raison de son histoire, une région qui existe historiquement ne peut être annihilée. Les tripatouilleurs de l’histoire devraient s’en souvenir. Quel beau cadeau à près d’un siècle après la Constitution de l’Alsace (1911) lui octroyant une autonomie et un Landtag élu au suffrage universel direct, que d’offrir la fin à une région historique -dont il n’existe que trois exemplaires en France, la Bretagne, la Corse-  sa fin pure et simple.Il est étonnant que l’on n’ait pas osé toucher aux deux autres entités, sans doute moins dociles que les Alsaciens, éternels dindons de la farce politique parisienne. Mais le dindon est une cigogne et le plat n’est pas digeste.Surtout si le dindon docile devient agressif ! Haut-Rhin et Bas-Rhin viennent enfin de se réveiller pour s’unir et rattraper le référendum loupé de l’an passé pour créer une seule entité, qui aurait permis d’éviter tout ce gâchis. Loin de l’égoïsme dont nous accusent certaines régions, l’Alsace ne veut tout simplement par disparaître, car dans ses gênes réside une véritable existence historique.  alsace-ma-region2.jpg

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Repost 0

Publié le 24 Août 2014

L'Europe doit agir contre les persécutions des minorités ethniques et religieuses en Irak.

 

Irak-Action

 

L'Union européenne doit se mobiliser de toute urgence pour faire cesser les violations des droits de l'homme en Irak et favoriser un dialogue politique entre les composantes de la société irakienne. Signez la pétitions ! Pour cela, rendez-vous sur le site internet de l'ACAT (Association Catholique de lutte contre la torture).

 

 

http://www.acatfrance.fr/action/l-europe-doit_agir_contre_les_persecutions_des_minorites_ethniques_et_religieuses

 

 

 

saint suaire

 

Voir les commentaires

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Repost 0

Publié le 20 Juillet 2014

On parle de vol-au-vent (avec de la volaille)

mais on ne parle que de bouchées à la reine (supeepaschtete)

 

Il est temps de se remémorer cette délicieuse recette.

 

j'ai trouvé un site qui le fait honnêtement, certes

je sais, chacun à sa manière (ou plutôt celle de sa maman, ou de sa uhr gross mama (arrière grand'mère) et qu'à l'instar des bredele, la recette est secrète,

à l'heure où on nous dit de fusionner avec les Lorrains et Champagne Ardennes, alors que les Haut-Rhinois n'ont pas daigné vouloir fusionner avec leurs homologues de Strasbourg, on n'est pas au début de voir une recette du grand est des bouchées à la reine.

 

Mais en l'honneur de la reine Marie, femme de Louis XV nous reparlons de cette recette

 

 

link

 

Et puis c'est de saison, parlons du mendiant, le battelmann, qui imangions le est aller auprès de la reine réclamer quelques victuailles.

En fait, il est ainsi nommé car il est constitué de restes de pains au lait collectés ( ou de brioches) par le mendiant, qu'il devait ensuite confectionner.

 

Actuellement, au prix du morceau, le mendiant ne peut s'en offrir qu'un petit morceau.

 

à base de petits pains (ou de pains d'épices, une variante très savoureuse), de cerises noires (non dénoyautées), d'oeufs, de cannelle, de sucre (on peut aussi y ajouter un peu de cacao cela donne un beau mélange)

un peu de patience (1 heure au four) et voilà votre dessert qui peut se manger tiède ou froid.

 

http://www.marmiton.org/recettes/recette_bettelmann-mendiant-aux-cerises-noires_12515.aspx

 

la recette la plus proche de mes élaborations est ici :

link

Voir les commentaires

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Repost 0

Publié le 18 Juin 2014

Dans le numéro 171 à paraître prochainement, réservé aux abonnés  :

 

(3/2014)

 

* qui a peur du loup ?

* lorsque le drapeau rouge flottait sur la cathédrale de Strasbourg ?

* les cristeros

* c'est arrivé

* le puits aux pensées : spécial Jean XXIII

 

 

on peut demander le numéro en envoyant votre adresse papier à redaction@petite-lanterne.com

 

ou le lien vers le numéro téléchargeable.

 

cover171.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Repost 0

Publié le 18 Avril 2014

 

traditions l'agneau en biscuit

 

IMG_1353.JPG

 

Oeufs de pâques et lièvre de pâques. Traditions de Pâques, osterhase

alsace histoire traditions traditions

lapin-1.jpeg

le lièvre de pâques, dessin c/ la petite lanterne

 

 

 

 

 

Avec nos voeux pour une belle semaine sainte et une belle fête de pâques

 

voici une bonne nouvelle, le numéro 170 est paru,

 

avec au sommaire

* 20 ans depuis la disparition de Germain Muller

* Saint Jacques méconn, le "fils du tonnerre"

* quand Astérix parle alsacien (au sujet des bd traduites en alsacien)

* c'est arrivé et les rubriques habituelles.

 

demandez votre spécimen, la lanterne est réservée aux abonnés, en

indiquant vos coordonnées et le numéro 170

à redaction@petite-lanterne.com

 

 

cover-170.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Repost 0

Publié le 14 Mars 2014

Il est arrivé chez vous déjà, pour les autres ne le manquez pas, le numéro 169 de notre bulletin !

 

au sommaire : (parmi d'autres choses)

 

Saint Louis, le seul roi saint

les potiers d'Alsace, de l'artisanat devenu art

c'est arrivé

les livres

nouvelles de Medjugorje

28 pages

 

on peut recevoir le bulletin à titre d'information en envoyant un courriel/mail à

redaction@petite-lanterne.com

 

 

169-cover.jpg

 

c-est-de-l-humour.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Repost 0

Publié le 7 Février 2014

A l'heure de la défense des langues régionales, la meilleure manière de la défendre est peut-être d'en rire,

nous vous invitons à aller voir -pour bien rire-

la réplique moderne de l'émission "Lachshow" qui s'est arrêtée en 1992.

 

Une playlist est donc visible sur

  http://www.dailymotion.com/lachshow#video=xy7x97

 

 

ou tapez dans dailymotion : lachshow

 

<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/xy7x97" allowfullscreen></iframe><br /><a href="http://www.dailymotion.com/video/xy7x97_016-de-lachshow-made-in-elsass-in-de-maison-des-sports-67-2013-03-16_fun" target="_blank">016 de lachShow made in Elsass &quot; in de Maison...</a> <i>par <a href="http://www.dailymotion.com/lachshow" target="_blank">lachshow</a></i>

 

en voici un exemple....

 

 

link

 

 

De nombreuses blagues alsaciennes à vous déboîter la mâchoire, et pour certains l'envie peut-être de se mettre à l'alsacien.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Repost 0

Publié le 26 Décembre 2013

Scheni Wihnachte,

Joyeux Noël

 

 

Schene Rutsch in's neje Johr

(beau passage dans la nouvelle année)

 

 

2010 1568

Voir les commentaires

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Repost 0

Publié le 4 Décembre 2013

2010-8006_1024.jpg

Mannele (petit homme)

Il porte autant de noms que de villages, mannele, mannelà, (ce qui signifie : affectueusement petit-homme, petit bonhomme)  c'est en fait bonhomme de pâte briochée offert à la Saint Nicolas,(dans la nuit du 5 au 6 décembre)

 

Saint Nicolas, la véritable histoire

saint-nicolas-chromo.jpeg

 

 

ils évoquent la légende des trois enfants ressuscités par le saint homme. Mais on trouve également de grands hommes décorés avec crosse et ornements qui sont alors la figure du Saint homme. Ils portent aussi des noms différents selon les villes du Sud de l’Allemagne, mais sont des cousins de nos Mennele alsaciens, les Dombedei (petit homme de pâte Teig), Weckemannela (petit pain bonhomme) ou reprennent leur donateur Nicolas (Niklaus) dans leur nom : Klausmännele, Klausmänner. En Suisse : Grätimann. Ces petits pains briochés sont aussi élaborés, Outre-Rhin,  à l’occasion de la Saint Martin en forme d’homme ou même d’oie cette fois. Sans provoquer de massacre dans les basse-cour.

 

 

2010-8009_1024.jpg

 

 

 

Dans ses autres présents, citons la mandarine, le pains d’épices, et les brioches en forme d’escargot, qui sont inspirées de la crosse de l’évêque qui a cette forme caractéristique. Spécialité boulangère éphémère elle sera remplacée par les stolle en biscuit sitôt la fête passée.

Le mannela, une pâte briochée levée, peut se composer de raisins ou juste en être décoré, de pépites de chocolat (noir ou même blanc) de streussel.... ou avoir des bottes grâce à un glaçage chocolaté.
Il est rarement  l’évêque lui-même, l’image ci-contre le montre pourtant, avec son chapeau d’évêque et des bottes recouvertes de grains de sucre évoquant la neige des journées froides de décembre.

(si les autres gâteaux alsaciens vous intéressent notamment les gâteaux secs dits bredele, voyez ici : BREDELE / petits fours alsaciens du temps de noël

ou le stolle : Stolle, l'histoire d'une pâtisserie de noël

 

mais aussi : L'origine du sapin de Noël 1521 Sélestat

sur le Christkindel : la fée alsacienne, Qu'est -ce donc que le Christkindel ? )


2010-8237_1024.jpg

 

En bref, n'oubliez pas de parcourir nos autres articles sur les traditions de Noël en Alsace et ailleurs....

traditions de noël

Voir les commentaires

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Publié dans #traditions de noël

Repost 0

Publié le 4 Décembre 2013

12090022.JPG

 

 

Juché sur son cheval avec sa cape rouge, entouré de plus d’une centaine d’enfants et de parents armés d’une lanterne toute illuminée, entonnant un joyeux «laternà, laternà». Voilà qui spontanément réjouit le coeur.


Réaction insensée ?

 

Non dans cette froide nuit -décalée au 15 novembre- dans les rues de la cité médiévale de Molsheim, les enfants entourant Saint Martin sur son cheval vêtu de sa chlamyde rouge, portant son épée,  croisent une tradition ancestrale, ils renouent sans qu’eux-mêmes ou leurs pédagogues ne s’en aperçoivent avec les traditions les plus reculées de la magie de la nuit que l’on tente de briser,  si l’on porte son regard encore un peu plus loin vers l’évangélisateur de la Gaule  (même s’il ne fut pas si influent que cela en Alsace, qui doit plus à Saint-Florent et à Saint-Fridolin, et même aux plus anciennes croyances de la nuit et de l’hiver.


Réjouit aussi car Saint-Martin était jadis, outre le coup de départ de carnaval pour les Rhénans (11-11 à 11 h 11), le départ du temps de l’Avent.

 

Trop tôt ? A en juger par les commerces  il ne semble pas, qui distribuent catalogue de jouets à profusion dès avant le 20 octobre (une semaine plus tôt chaque année, le chaland s’interroge Noël tomberait-il le 25 novembre cette année ?

 

Ai-je oublié quelque nouveauté calendaire imposée par le gouvernement ?) Et sur ce point  aussi, on rejoint  l’Avent progressif qui débutait si tôt.


En fait, l’époque contemporaine a désacralisé la fête, Noël est fêté bien avant Noël, déstructuré comme la nouvelle cuisine, on dévore des bredele, les Stolle,  on vide la calendrier de l’avent rempli de bières, de jouets ou de préservatifs (véridique !) dès le 3, on apprécie les décorations, on monte sapin le 6 décembre,  et la fête elle-même s’en trouve désacralisée, comme déshabillée.


S’il lui restait sa substantif moëlle, la naissance de Sauveur, Dieu venu dans le Monde, ce serait un mieux,  ôter le papier pour mieux apprécier son cadeau. Apprécier le coeur et le centre de la fête.


Mais le sapin déplumé, fait triste mine déjà le 25 décembre et s’étiole d’attendre la venue des rois. Qu’il ne verra arriver que du fond de sa poubelle, couché sur le trottoir ou depuis le hall d’Ikea (avec son bon de réduction en cas de retour du sapin).

 

Les rois  faute d’étoile au dessus de l’ étable,  à l’instar de beaucoup d’entre nous ne trouveront ni votre demeure ni  le Sauveur. 

 

Comme étouffé par les ronces, parasites du centre de la fête.  Et souvent nous refusons de voir le vrai sens de Noël, vous comprenez, nous vivons avec notre temps, ces croyances c’étaient celles de nos (grands) parents !

 

Et nos familles n’en sont plus vraiment.
Comme la cuisine , elles sont «destructurées».


Si tant de traditions sont greffées autour de Noël c’est qu’elles ont porté, explicité, véhiculé le message de Noël à chacune des générations antérieures de l’homme du XXIème siècle.

 

Elles portent l’essence, le miracle de Noël, elles ont encore des choses à dire à l’homme contemporain, s’il porte sur Noël un regard d’enfant, ce regard précisément qui le fera plus tard entrer dans le royaume de Dieu», le Paradis, la Noël éternelle, où le cadeau éternel c’est Dieu !

 

 

 En un mot : Joyeuse fête de la Nativité du Sauveur !

IMG-0589.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Publié dans #traditions de noël

Repost 0