La couronne de l'Avent de 4 à 24 bougies....

Publié le 2 Décembre 2014

Avent et les quatre bougies quel sens peut-on leur donner ?  ou les 24....  ???
Les 4 bougies :

 

2010 8013

 

Le premier dimanche de l’Avent, on allume la première des 4 bougies. Mais sait-on vraiment pourquoi et comment cette tradition est arrivée chez nous. Les quatre bougies ont connu diverses interprétations, la plus biblique nous dit que les 4 bougies représentent les 4 milles années d’attente (souvenons-nous des paroles du cantique de Noël, Il est né le divin enfant “depuis plus de 4000 ans, nous le promettaient les prophètes”) :

 

la première représentait Adam, et plus précisément selon Théo, l’encyclopédie catholique, le pardon à Adam et Eve, ils mourront sur la terre, mais vivrons en Dieu.

La seconde les Patriarches, plus précisément, la foi des patriarches, leur croyance en la terre promise ;

la troisième les Prophètes ou encore la joie de David (ancêtre de Jésus, selon l’Evangile) elle célèbre l’Alliance et sa pérennité ;

la quatrième : la venue de Saint Jean Baptiste ; ou encore selon d’autres l’enseignement des prophètes et annonce un règne de paix et de justice. 

Déjà en 1934, ce qui comparé aux autres traditions alsaciennes (Hans Trapp, Sapin de Noël, Christkindel, petits gâteaux, ou pains d’épices....) est bien récent,  le pasteur EDOUARD HELMLINGER de SARREGUEMINES, s’émerveille dans une réunion de famille devant les bougies allumées. Il dit, rapporte Gérard Leser (Noël en Alsace, Wihnachte en Alsace, éditions du Rhin),
Nous avons oublié qu’à côté du sapin de Noël, la couronne de l’Avent devrait conquérir droit de cité dans l’église”
Pour les païens, les quatres bougies signifient bien autre chose à en croire,  l’auteur Alain de Benoist (Fêter Noël,bibliothèque des légendes et traditions, éditions Pardès) les 4 bougies, et dans une interprétation païenne, plus nordique,  la couronne symboliserait la victoire, sorte d’emblème solaire et représentation de la “roue” de l’année, le renouvellement des saisons” elles symboliseraient les quatre saisons.
Pour un autre auteur, les quatre points cardinaux et l’universalité du message de Jésus, le Sauveur du monde. (cf Sophie Lounguine in l’album des fêtes de noël et du nouvel an autour du monde, Horay, Paris 1995 page 35)  les 4 bougies symboliseraient les quatre points cardinaux (l’universalité de noël ?) et ajoute que les quatre bougies allumées “symbolisent la lumière et la renaissance du soleil”.
 
Et les 24 bougies, car une tradition la rapprochant du calendrier de l’avent en a proposé 24. A allumer une à une, chaque jour de ce temps de l’avent, à vrai dire, de ce qui reste de l’avent, l’avent ne débutant pas systématiquement le 1er décembre.  Il faut ainsi nous rapprocher de ce pasteur, de la mission intérieure d’Allemagne, un luthérien en Prusse-Orientale, c’est ce que pensent de nombreux auteurs, et ce pasteur serait Johann Heinrich Wichtern (Wichern selon d’autres) fondateur de la mission intérieure d’Allemagne dans le Rauhe Haus (maison pour enfants démunis d’Hambourg,(1808-1881) qui la confectionne pour la première fois en 1838, à l’occasion d’une fête de l’Avent où les enfants se tenaient autour de l’orgue, les bougies étant disposées en cercle et allumées l’une après l’autre lors de la lecture biblique prévue pour le début de la nouvelle année liturgique (premier dimanche de l’Avent) Et chaque soir se déroulait une méditation de l’Avent, dans la salle se trouvait un grand candélabre circulaire sur lequel étaient disposées 28 bougies  sous la forme des 4 bougies, mais les Allemands devaient en confectionner certaines depuis longtemps (les luthériens d’Allemagne Orientale) disposant de 24 bougies, sortes de calendriers d’Avent lumineux. Dans certains villages d’Autriche, selon Alain de Benoist, on trouverait encore des couronnes de l’Avent constituées de ce nombre imposant de bougies.
Ce que je ne peux confirmer, malgré de nombreux séjours et des recherches.  Dès 1850, elles sont plus grandes et
symbolisent les semaines. L’église catholique St Sylvestre de Munich l’utilise pour la première fois en 1937/1938 puis on en voit en Autriche. Sur des cartes postales datant de 1927 elles sont représentées. (selon Weihnachtsbraüche in Bayern, Plenk Verlag, page 17, 1999, par Paul et Richilde Werner).
Et n’oublions pas la couronne de bougies enflammées que portent toutes les Ste Lucie suédoises et le  Christkindel alsacien (celui de Nuremberg n’a lui qu’une couronne), mais cela c’est une autre histoire.

 

 

4-a-24.jpg

 

 

 

 

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Publié dans #traditions de noël

Repost 0
Commenter cet article