Saint Ulrich : un modèle...

Publié le 22 Septembre 2009

Saint Ulrich : modèle pour notre siècle
 
 

L

a proximité de la fête de tous les saints nous rappelle notre destinée dans le plan divin, l’un des saints bien connus en Alsace est Saint Ulrich d’Augsbourg. Ulrich provenant d’Uldaricus : riche propriétaire fermier est né dans une famille d’Augsbourg en l’an 890. Son père se nomme Hupold (Hupald selon les auteurs) , sa mère Dietpirch. C’est vers l’an 900 qu’il entre dans une abbaye bénédictine de Saint Gallen. Il sera nommé évêque le 28 décembre 923, il sera à la tête de ce diocèse un demi-siècle.(Nommé en 924 (selon d’autres sources) dans la cathédrale d’Augsbourg, il le sera jusqu’en 973). Son diocèse était en pitoyable état, nous disent les chroniques, après avoir essuyé les attaques hongroises. (Attaques de Bulcsu dépendant de l’Empereur Otto I (936-972) Villes brûlées et pillées, églises détruites, populations décimées. Sa première tâche fut de mobiliser sa population à l’aide d’architectes pour reconstruire sur ce terrain dévasté. Son œuvre achevée, son diocèse fut à nouveau la cible d’attaques de la même origine.  Mais il eut recours aux armes de la prière et fit déposer devant l’autel en sa présence, tous les enfants nourrissons. Il supplia ainsi avec ces enfants le Seigneur de les protéger de leurs ennemis. Ceux-ci levèrent le siège et ne commirent aucun dégât, précisent les chroniques.

Homme spirituel que le Ciel exauce, il jeûnait, assistait aux offices de ces chanoines, portait sur lui une chemise de laine, dormait peu, occupé par son diocèse, des écoles, sa ville, qu’il fit entourer de murailles. Outre ses qualités, il partageait avec les pauvres, distribuait aliments et aumônes avec ceux qui se présentaient à lui.

 

Réformateur il est l’origine de modifications réglementaires. Il eut à subir une dernière attaque hongroise en 935, mourut en 973 et fut le premier saint à subir la nouvelle procédure de canonisation. Le procès en canonisation se termine en 993 sous le pontificat de Jean XV.

Son corps repose dans la crypte de St Ulrich et Afra à Augsbourg.

Sa fête est fixée au jour anniversaire de sa naissance au ciel : 4 juillet (973).

 

On le représente généralement en tenue d’évêque, mitre et crosse, portant évangile sur lequel repose un poisson symbole des premiers chrétiens. Il est bien évidemment le saint patron de la ville d’Augsbourg, d’autres cités l’ont choisi en Allemagne notamment St Ulrich dans le  Gröbbdnertal, Admont et Aquileja.

 

Apparaissent ses qualités : la persévérance reconstruire à plusieurs reprises une ville attaquée, assiégée, sa foi qui ne doute pas, son esprit de charité qui transforme ses convictions en actes.

 

(sources : Alfred Läpple, mit den Heiligen durch das Jahr, Ludwig, Verlag ;

Paul Guérin, la vie des saints).

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Publié dans #religion

Repost 0
Commenter cet article