Tentative au parlement européen de condamnation du pape

Publié le 16 Mai 2009

tentative européenne de condamner benoît XVI dans son rapport


La dernière séance avant la fin du mandat parlementaire européen a été consacré au “rapport annuel sur les droits de l’homme dans le monde 2008 et la politique de l’Union européenne en la matière” (Rapport Obiol I Germa), on a utilisé ce rapport pour y glisser une attaque en règle contre Benoît XVI et sa prétendue déclaration anti-préservatif, heureusement, cet amendement a été repoussé par 253 députés contre 193 (tout de même) sur 513 votants.

L’amendement condamnait “fermement les récentes déclarations faites par le pape Benoît XVi lequel a proscrit le recours aux préservatifs et prévenue que l’usage du préservatif pourrait même conduire à un risque accru de contagion”. On ne pouvait pas faire plus politiquement correct. (Liberté politique. com, “journal des élections européennes, association pour la fondation de Service politique, n°1 - 17 mai 2009)

Il est intéressant de savoir qui sont les députés qui ont soutenu et tenté de condamner le pape :  la gauche française communiste et socialiste a unanimement voté pour la condamnation du pape (les présents en  séance, car environ 270 députés européens étaient absents, dont de nombreux Français).

Il en va de même pour tous les verts (Cohn-Bendit , actuellement député allemand, mais qui se présente pour les élections de juin 2009 en France, inclus, ainsi que Bennahmias, actuellement au groupe vert mais qui se présente comme Modem) ;

- les élus MPF (De Villiers, Louis) ont voté contre le texte, donc ont défendu le pape ;

- il en va de même pour les élus front national (5 étaient en séance, étaient absents JM Le Pen et sa fille) ;

- la grande majorité des députés français PPE (donc UMP) ont également défendu le pape. Aucun n'a voté pour le texte, mais on notera trois abstentions UMP : de Veyrac, Morin, Saifi ;

- la situation des membres du groupe ALDE (donc pour les Français, le Modem de Fr. Bayrou) est la plus éclatée : deux au départ ont voté pour condamner les propos du pape (Cornillet, Gibault). Cavada (sortant Modem mais qui se représente comme UMP), qui avait voté pour défendre le pape, a fait aussitôt rectifier son vote et a indiqué qu'il avait voulu voter pour le texte, donc pour la condamnation des propos). Trois Modem ont voté pour défendre le pape : Beaupuy, Fourtou, Morillon. Quatre se sont abstenus : de Sarnez, Griesbeck, Laperouze, Lehideux.
Ces informations complémentaires très utiles pour savoir ce que pensent vraiment les eurodéputés de la foi chrétienne et du Pape elles proviennent du site “www.libertepolitique.com”

lien exact : http://www.libertepolitique.com/identite-de-leurope/5332-le-parlement-europeen-ne-veut-pas-condamner-le-pape  

link

C'est une information qui méritait d'être connue : il est toujours bon que les votes des élus soient connus et que ceux-ci assument leurs choix.

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Publié dans #religion

Repost 0
Commenter cet article