Le rite extraordinaire n'est pas en opposition avec le Concile, dit le Pape

Publié le 13 Septembre 2008

 Le rite extraordinaire en latin n’est pas en opposition avec le Concile, selon 
Benoît XVI
Dialogue avec les journalistes sur le vol Rome-Paris


Au journaliste qui demandait si la publication du « motu proprio » Summorum
Pontificum sur le rite extraordinaire en latin de la messe (le 7 juillet 2007)
représentait un retour en arrière, le pape a répondu qu'il s'agissait d'une
« peur infondée parce que ce Motu proprio est simplement un acte de tolérance,
dans un but pastoral, pour des personnes qui ont été formées dans cette
liturgie, l'aiment, la connaissent, et veulent vivre avec cette liturgie ».

« C'est un petit groupe parce que cela suppose une formation en latin, une
formation dans une certaine culture. Mais il me semble que c'est une exigence
normale de la foi et de pastorale pour un évêque de notre Église d'avoir de
l'amour et de la tolérance pour ces personnes et de leur permettre de vivre avec
cette liturgie. Il n'y a aucune opposition entre la liturgie renouvelée par le
Concile Vatican II et cette liturgie », a-t-il affirmé.

« Chaque jour, les pères conciliaires ont célébré la messe selon l'ancien rite
et, en même temps, ils ont conçu un développement naturel pour la liturgie dans
tout ce siècle car la liturgie est une réalité vivante qui se développe et
conserve dans son développement son identité », a poursuivi le pape.

« Il y a donc certainement des accents différents, mais quand même une identité
fondamentale qui exclut une contradiction, une opposition entre la liturgie
renouvelée et la liturgie précédente. Je pense quand même qu'il y a une
possibilité d'enrichissement des deux parties », a expliqué Benoît XVI.

« D'un côté les amis de l'ancienne liturgie peuvent et doivent connaître les
nouveaux saints, les nouvelles préfaces de la liturgie, etc. D'autre part, la
liturgie nouvelle souligne plus la participation commune », a-t-il ajouté.

« Dans ce sens, a-t-il dit, il me semble qu'il y a un enrichissement réciproque
et il est clair que la liturgie renouvelée est la liturgie ordinaire de notre
temps ».

(zenit.org)

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Publié dans #religion

Repost 0
Commenter cet article