Weihnachten ou Wihnachte "Noël" en langue alsacienne, significations

Publié le 6 Décembre 2007

mini-wihnachts-baum.jpg12250006.JPG nom qui signifie Noël, mais évoque les “nuits saintes”  « nuits consacrées » weihen signifiant « sanctifier » du solstice. D’autres proposent le rapprochement du terme « weih » de « weib » la femme, donnant le sens de « Mutternacht ». Bède le vénérable qui fut chargé de calculer la date de naissance de Jésus pour fixer l’an « 0 » et se trompa sans doute 6 ans, observait que les peuples païens d’Angleterre commençaient l’année le 25 décembre et donnent à cette nuit le nom de « modranecht » (môdra niht) c’est à dire « nuit des mères ».
Le 6 janvier dans la haute Antiquité « voyait la sortie du soleil dans la constellation de la Vierge et était célébré.
Le noël alsacien n’a pas été compris lors de l’évacuation de l’Alsace dans la France de l’intérieur évoquant un “noël boche” comme le souligne Jean-Jacques Mourreau dans le dictionnaire sincère de l’Alsace singulière.  
La pièce emblématique de Germain Muller « redde mer nem davon) (‘en parlons plus ») qui retrace l’histoire de l’Alsace montre bien de noël en noël la volonté des Alsaciens d’être attaché à leur double culture. En période française ils chantent « Stille Nacht »,  en période nazie un « Mon beau sapin «  et « Sauvez Sauvez la France au nom du Sacré Cœur ».  au risque de ce dernier cas d’être envoyé dans le camp de redressement de Schirmeck, tout mot français, même le « bonchour » était formellement interdit et sévèrement puni. L’expatriation des Alsaciens dans le Sud de la France, en Dordogne notamment contribuera à la propagation de la tradition du sapin de noël, comme les expatriés alsaciens, lorrains emportèrent également dans leurs bagages la tradition du Saint Nicolas Outre-Atlantique.

(X-mas : abréviation américaine de "X" Christ, d'où "messe du Christ" = Christmas.)

Rédigé par F.Schwab

Publié dans #traditions de noël

Repost 0
Commenter cet article