Es kommt ein Schiff geladen, le plus vieux chant de noël alsacien

Publié le 23 Décembre 2014

Un des textes les plus anciens sur Noël est celui-ci, d'un Alsacien, nous le traduisons ici au fur et à mesure...

«Es kommet ein Schiff geladen» C’est ainsi que débute l’an des plus anciens chants de noël, de Johannes Tauler . Il vécu à Strasbourg de 1300 à 1361.

Ce dominicain prêchait dans une langue très imagée qui parlait à tous ses contemporains. Son chant de noël, «es kommt ein Schiff geladen» «arrive un bateau chargé» évoquant la Vierge Marie. Il fut ensuite écrit par Daniel Sudermann (1550-1631, en l’an 1626) toujours interprété par les chorales durant l’avent dans tout l’univers germanique.


Es kommt ein Schiff, geladen Arrive, le bateau, chargé bis an sein' höchsten Bord, jusqu’au sommet trägt Gottes Sohn voll Gnaden, il porte le Fils de Dieu, plein de grâce des Vaters ewigs Wort. et du Père le Verbe éternel.

2. Das Schiff geht still im Triebe, il va silencieux dans les soubresauts, es trägt ein teure Last; il porte un précieux fardeau das Segel ist die Liebe, sa voile est l’Amour, der Heilig Geist der Mast. le Saint-Esprit son mât.


3. Der Anker haft' auf Erden, Il s’amarre sur la Terre, da ist das Schiff am Land. Là est son objectif, Das Wort will Fleisch uns werden, car le Verbe veut devenir corps der Sohn ist uns gesandt. le Fils nous est envoyé.

4. Zu Bethlehem geboren Né à Bethléem, im Stall ein Kindelein, dans l’étable le nouvelet, gibt sich für uns verloren; il se donne a nous, abandonné, gelobet muß es sein. aimé par nous, il veut être.

5. Und wer dies Kind mit Freuden Et celui qui veut avec Joie umfangen, küssen will, l’enlacer, l’embrasser, muß vorher mit ihm leiden doit d’abord, avec lui souffrir, groß Pein und Marter viel, agonir et se faire martyr.

6. danach mit ihm auch sterben Puis avec lui mourir, und geistlich auferstehn, et par l’esprit ressusciter, das ewig Leben erben, afin d’hériter de la vie éternelle wie an ihm ist geschehn pour suivre son exemple.

Voici venir, ce temps célébré avec tant de ferveur (...) temps de la faveur divine, période de salut, de paix et de réconciliation ; temps jadis désiré très ardemment par les voeux et les aspirations instantes des anciens prophètes et patriarches, et qui a été vu enfin par le juste Siméon avec une joie débordante !
(Saint Charles Borromée lettre pastorale)

crèche du marché de noël de Bâle, placé sur une barque.

crèche du marché de noël de Bâle, placé sur une barque.

le chant de noël alsacien le plus ancien, ici interprété par la RIA Kammerchor

Rédigé par Rédacteur petite lanterne

Repost 0
Commenter cet article

plomberie paris 11 01/02/2015 15:11

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement